Je suis médecin, mais aussi fille, sœur, femme, mère de trois enfants et grand-mère.

Je sais, pour l’avoir ressenti, combien il est douloureux de ne pas savoir. Mais j’ai vu aussi à quel point il est difficile de dire.

 

 

"Intuition, Secret de famille, Résilience, ...

                    Un témoignage résolument optimiste, plein de vie et d’amour."

 

Mes réponses à vos questions

 

 

 

Mes Réponses
à vos Questions

Pourquoi avoir eu envie d’écrire ce livre ?

C'est un de mes enfants, Lucas, qui a souhaité que ce secret sorte vraiment de l'ombre. Mon père a accepté et il m'a chargée d'écrire :

"Oui, fais le, toi, si tu peux".

Le soir même, je me suis lancée dans l'écriture, comme portée par une mission.

J’ai écrit par amour, simplement. Par amour pour mon père, pour lui rendre hommage. Par amour pour mes enfants, pour mon neveu et mes nièces, pour leur transmettre, pour qu’ils sachent ce que leur grand-père a traversé, ce qu’il a dépassé et pour qu’ils portent en eux sa force et sa lumière. Et par amour pour la vie.

En combien de temps avez-vous écrit ce livre ?

J’ai mis 9 mois pour écrire mon récit. Le soir, ... la nuit ... J'ai essayé d'être au plus près de la réalité et au plus juste des ressentis de chacun.

 

Ce sont ma famille et mes amis qui m’ont encouragée à publier.

 

Votre formation est scientifique. Rien ne vous prédisposait à l’écriture …

Oui, ma formation est scientifique mais mon métier demande beaucoup d’écoute et d’empathie et, d’une certaine façon, cela m’a aidée dans l’écriture de ce livre.

 

Avez-vous un rituel d’écriture ?

        Je n’ai pas de rituel, ni d’horaire fixe, ni de lieu préféré pour écrire. Pendant toute la période où j'écrivais ce récit, j’avais la sensation d’en être imprégnée presqu’en permanence. Une idée pouvait passer à tout moment et je l’attrapais au vol.

 

Pourquoi ces citations qui rythment les chapitres ? Et pourquoi sont-elles souvent en anglais ?

Les citations sont toutes entrées dans ma vie au moment où j’écrivais. Elles font corps avec mon récit, elles en sont indissociables.

Elles sont souvent en anglais, oui ! ... C'est un clin d’œil à ma grand-mère Cécile 😉

 

Aujourd’hui, quel rapport avez-vous avec votre père ?

J’ai toujours eu une bonne relation avec mon père et le lien qui nous unit s'est encore renforcé depuis qu’il m’a révélé son secret. Personne dans sa famille n’avait su qu’il savait et il ne s’était jamais donné le droit d’en parler. D'ailleurs, si je n’avais pas tant insisté, il ne m’aurait rien dit : il avait peur de me fragiliser.

... Au contraire, la révélation m’a donné beaucoup de force.

De plus, lors de l'écriture de ce livre, afin d'être au plus juste de la réalité et au plus vrai des ressentis, j’ai posé beaucoup de questions à mon père et nous avons ainsi partagé de très nombreuses heures. Depuis la publication, il m’accompagne parfois en dédicace, notamment dans les villes où il a des souvenirs et il a plaisir à rencontrer des personnes qu’il a connues.

Est-ce que vos lecteurs vous écrivent ? Que vous disent-ils ?

Oui, beaucoup de lecteurs m'écrivent, par mail ou même par courrier. Souvent, ils me disent que mon livre leur a "fait du bien"... C'est une grande joie pour moi et, bien sûr, je réponds toujours.

Tous ces échanges m’accompagnent au quotidien de ma vie et me confirment, jour après jour, que j’ai bien fait… d’oser ce livre. 

Et puis je participe régulièrement à des rencontres autour des thèmes soulevés par mon récit, notamment au sein de bibliothèques, médiathèques, cafés littéraires, ...

 

 

 

↓
↓